La rencontre

C’est en Mai 2007, au Conservatoire National Supérieur de Paris, que j’ai rencontré Wajdi Mouawad.

 

Il venait mettre en scène un atelier de 3ème année auquel je participais. Nous avions travaillé sur sa première pièce : Littoral.

 

Je ne le savais pas encore, mais cette rencontre fut fondamentale, tant d’un point de vue artistique, qu’humain.

 

Lors de cet exercice, il me proposa un parcours de rôle, mais aussi, de composer l’intégralité de la musique que je devais jouer en Live. Notre collaboration artistique a fait naitre une relation d’amitié partagée, discrète, dont la confiance est le socle.

A la suite de cette aventure concluant une période importante de ma vie d’interprète, il me proposa d’intégrer son équipe de création en vue de créer la trilogie Le Sang des Promesses.

 

Je jouerai dans Littoral et Forêts. Cette aventure unique a aiguisée mon regard sur le monde, m’a permis de me questionner sur mon art et d’y repérer mes sources et ma place.

 

Après cela, j’avais envie de me confronter au plateau, seul, avec comme partenaire de jeu une œuvre à travers laquelle je me raconte.

 C’est tout naturellement et avec une évidence parfaite que mon choix s’est tournée vers cet auteur et ce texte.